Créer une ouverture au sein d’un mur.

Depuis de nombreuses années, ouvrir sa cuisine sur la pièce de vie ou rassembler salon et salle à manger sont de mise. Plus récemment, les verrières ont-elles aussi investi nos intérieurs. Pour ce faire, il faut régulièrement déconstruire et soutenir des murs dits « porteurs ». Opérations, qui nécessite une expertise et une analyse en amont afin d’apporter la solution technique adéquate. Cette opération est aussi appelée frangement.

 

Frangement d'un mur porteur pour la mise en place d'une baie vitrée coulissante 3 vantaux d'une largeur de 4m50

Frangement d’un mur porteur pour la mise en place d’une baie vitrée coulissante 3 vantaux d’une largeur de 4m50.

La mise en œuvre d’un frangement.

Un frangement est rendu possible par la pose d’un linteau ayant pour fonction de supporter la charge située au-dessus de l’ouverture créée. La création d’une ouverture dans un mur est toujours possible mais sa mise en œuvre dépendra de la nature du mur et par défaut de son aspect structurel (mur porteur ou non), des matériaux qui le composent (pierre, parpaings, briques) et de la taille de l’ouverture envisagée.

Ce type de travaux d’aménagement intérieur se révèle être délicat et nécessite l’avis d’un professionnel. La société Rénovéo vous accompagnera ainsi dans l’étude du frangement souhaité et vous proposera une solution, notamment dans le cas d’un mur porteur, qui assurera le maintien, la stabilité et la robustesse de votre maison.

Pouvoir faire un frangement : mur porteur ou cloison ?

Voici les indications qui vous permettront de distinguer un mur porteur d’une cloison :

. Se reporter aux plans : Le plus simple est, en premier lieu, lorsque vous en disposez, de se reporter aux plans de votre maison. Les murs porteurs se distinguent des cloisons par un trait plein plus épais ou contenant des rayures obliques.

. L’épaisseur du mur : le mur porteur est par défaut plus épais qu’une simple cloison. Il comptera au minimum 15cm d’épaisseur.

. La nature du mur : il vous faut, si possible, déterminer de quels matériaux est composé le mur en question. Un mur en pierres s’avère bien souvent comme étant porteur.

. Analyse sonore : si lorsque vous frappez le mur, ce dernier sonne creux, alors il s’agit très probablement d’une cloison.

Cette distinction entre mur porteur ou simple cloison vous permettra ainsi de nous formuler plus facilement votre projet. Si, toutefois, vous ne vous sentez pas l’âme d’un enquêteur ou si ces indications ne vous permettent pas de juger seul de la nature du mur en question, nous ne manquerons pas de vous confirmer tout cela lors de la visite à votre domicile pour l’établissement du devis. L’expertise de Mr Le Marchand ou Mr Bernard permettra de déceler le porteur du non-porteur !

Frangement réalisé au sein d'un mur porteur intérieur dans le but de faire communiquer les futures cuisine et salon. Un IPN vient donc soutenir la portance supérieure.

Frangement réalisé au sein d’un mur porteur intérieur dans le but de faire communiquer les futurs cuisine et salon. Un IPN vient donc soutenir la portance supérieure.

La pose du linteau et la dépose du mur.

Après étude du frangement à réaliser, en fonction de la charge à supporter ( la portance ) – dans le cas d’un mur porteur – et de la nature du mur en question, notre entreprise définira le type de linteau à privilégier. Le linteau est un élément structurel qui permet de former la partie haute de l’ouverture d’un mur et de supporter la charge supérieure.

Sa constitution peut ainsi varier en fonction des contraintes de charge et de longueur de l’ouverture : Poutre en acier, de type H ou IPN, ou linteau en béton (allant du pré-linteau préfabriqué jusqu’au parpaing de chaînage).

Après avoir étayé (c’est-à-dire soutenu) le mur en question et protégé comme il se doit l’espace environnant, qui plus est lorsque vous souhaitez conserver le revêtement de sol existant, ce dernier est alors déposé.

Le linteau peut ensuite être habillé. Si un linteau béton ne revêt que très peu d’attraits esthétiques, il en va tout autrement pour les poutres métalliques qui peuvent apporter une touche de style industriel à l’espace. Nous adaptons donc la finition de ce dernier en fonction de vos envies.

Une fois la pose de l'IPN réalisée, l'IPN a, ici, été camouflé par le biais d'un coffrage placo.

Une fois la pose de l’IPN réalisée, celui-ci a, ici, été camouflé par le biais d’un coffrage placo.

Quel budget envisager pour un frangement ?

Chaque projet possède ses propres contraintes et il est, de ce fait, nécessaire que nous étudions, sur place, la solution à privilégier.

Le budget pour un projet de frangement dépendra ainsi, comme évoqué, des critères suivants :

  • Type de mur : simple cloison ou mur porteur
  • Épaisseur du mur
  • Largeur de l’ouverture à créer
  • Solution de soutien à mettre en œuvre (simple linteau, renforts en complément…)
  • Des éventuelles adaptations de réseaux à prévoir (réseau de chauffage, électricité…)

Il faut ainsi, généralement, se baser sur un ratio de 1 000€ le mètre linéaire.

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *